Limitless


Image de prévisualisation YouTube

Bradley Cooper. Le petit maigrichon qui jouait autrefois dans la série Alias est devenu méga-star d’Hollywood. A peine « Very Bad Trip 2 » sorti en salles, il est de nouveau à l’affiche dans le film « Limitless » avec un vétéran du 7e art, Robert De Niro (président du jury du festival de Cannes cette année, s’il vous plaît). Eh oui, rien que ça.

Le Synopsis: Eddie Morra rêve d’écrire, mais l’angoisse de la page blanche le paralyse. Sa vie sans éclat bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu ; il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et subjuguer tous ceux qu’il rencontre – tant qu’il reste sous l’influence de cette substance qui n’a pas encore été testée.
Très vite, Eddie fait aussi merveille à Wall Street, où ses prouesses attirent l’attention de Carl Van Loon, un puissant magnat de la finance, qui lui propose de négocier la plus grosse fusion de l’histoire. Eddie ignore encore que des gens sont désormais prêts à tout pour mettre la main sur son stock de NZT. Alors qu’il découvre le danger, il doit aussi affronter les terribles effets secondaires du produit. Pour survivre à ceux qui le pourchassent de toutes parts, Eddie puise de plus en plus dans ses réserves. En aura-t-il suffisamment pour se montrer plus intelligent que tous ses ennemis ? ( Source)

Mon avis: Ce film vous tiendra en haleine jusqu’à la toute fin. Bon rythme, du suspens, une superbe bande son (The Black Keys? Je dis OUI!), et la musique instrumentale du film fait penser à celui de « The Social Network », mais j’ai vérifié, ce n’est pas le même compositeur.

Robert De Niro (Carl Van Loon), en rôle secondaire, ne déçoit pas en magnat imposant et charismatique de Wall Street.

Bradley Cooper dans le rôle d’Eddie, ne fait que confirmer sa place à Hollywood. Avec ce rôle, il montre qu’il peut aussi bien jouer des rôles plus « sérieux ».

Limitless est un honnêtement l’un des meilleurs films que j’ai vu depuis le début de l’année.

Surprise: Exclu pour les lectrices d’Urban Girl!

—– Concours arrêté à 21h. La gagnante est… Lola !