Kitsuné: le pouvoir de la french touch sur la mode et la musique


Kitsuné signifie « renard » en japonais, mais aussi un esprit magique et un animal polymorphe,lui donnant alors un aspect surnaturel. Kitsuné c’est aussi la gloire de la french touch. Vous prenez le mot kitsune et vous rajoutez un accent aigu sur le « e » pour apporter une allure de french touch et vous êtes enfin armé pour conquérir le monde.

Kitsuné c’est l’addition osée de musique + fashion, à la fois label de musique (électro-pop-indie) et marque de vêtement, créé en 2002 à Paris par le Breton Gildas Loaec (manager des Daft-Punk) et le designer Japonais Masaya Kuroki.

UrbanGirl a donc décidé de vous faire découvrir leur univers, reconnu dans le monde entier, mais où en France on commence juste à en dénicher quelques notions, alors que la presse se les arrache.

Alors d’où est né le succès chez kitsuné ? Quand vous êtes chez Zadig&Voltaire, Lacoste, kulte et bien d’autres, vous avez comme objectif commercial d’attacher un univers à votre marque en liant la mode à la musique, ce qui est devenu presque commun aujourd’hui, toutefois la portée en reste limitée. Mais la réussite mondiale en la matière est Kitsuné, puisqu’elle a su créer sa propre crédibilité sur les deux plans, dès lors la marque marche sur ce duo lié.

Kitsuné x la musique

En premier Kitsuné a commencé en tant que label, sous l’oreille attentive de Gildas Loaec. La chance était là ou le chemin déjà tracé, car la France avait déjà  enchainé le pas, en marquant le monde entier par sa French Touch 2.0 et les Daft Punk. Mais Gildas ne voulait pas de cela, mais plutôt mettre à profit ses goûts personnels et surtout son goût pour l’anglo saxon. On retrouve donc naturellement chez kitsuné des compilations « Kitsuné Maison », au nombre de 12, uniques, marquant chaque année par des musiques intemporelles. On y trouve alors Foals, La Roux, Two Door Cinema Club, Siriusmo, Digitalism, Metronomy, The Shoes, Etienne De Crecy, Boys Noize, Phoenix, Housse De Racket, Gonzales, The drums, Klaxons, Hot Chip, Crystale Castle, Cascadeur….et encore beaucoup plus de talents ! Ces compilations ont donc été un tremplin pour entrainer ces artistes au-devant de la scène mondiale, dont leur réputation  est aujourd’hui imminente. On trouve aussi des sorties d’Ep, d’autres compilation comme la fameuse «Kitsuné Parisien ». Enfin à cela s’ajoute ses nombreuses soirées « Club Nights » à Berlin, Paris, Londres, New York…Mais aussi ses tournées avec les groupes signés chez Kitsuné.

Kitsuné x la mode

Tout d’abord, le prêt à porter Kitsuné semble contraire à la conception de la mode actuelle, qui ne cesse d’évoluer par le temps. Kitsuné se  veut de garder le secret de l’indémodable, par des basics et des classiques. La ligne de prêt à porter est sous la commande de Masaya Kuroki, pour des collections femmes et homme, tout en y laissant sa griffe, pour un look preppy casual chic et trendy, marqué par la sobriété japonaise. Ici Kitsuné tire sa crédibilité grâce aux nombreuses collaborations avec de grandes marques telles que Weston, Petit Bateau, Maison Martin Margiela, Pierre Hardy, Weston,  André, Loïc Prigent….on y trouvera un inconvénient c’est qu’il faut payer et cher ! On trouve alors chez Kitsuné un style très « new-classic » pour des standards immortels, mais cette fois, chose rare, pour de bonnes proportions et une belle coupe. A cela on notera que toute la marque est produite en Europe avec l’utilisation de « belles matières ». On y retrouve donc quelque chose d’efficace, surtout de simple et d’élégant.

Aujourd’hui Kitsuné a 10 ans. Il possède un seul magasin à Paris dans le 1er Arrondissement et une centaine de point de vente sélectif dans le monde entier, dont 60 au Japon puisque le succès  y est très important. Enfin Kitsuné étant son empire, en ouvrant un deuxième magasin cette année, à New York et pas n’importe où ! A l’angle de la 28° rue et de Broadway, dans le Johnston Building (hôtel devenant l’endroit très trendy de la ville, signé par Jacques Garcia).

Malheureusement, il est presque impossible de vous concocter une playlist car cela serait à contre cœur de sélectionner quelques morceaux parmi tant de chef d’œuvre, juste le fait de s’émerveiller devant l’authenticité du choix.

Voilà comment kitsuné nous a marqué:

Collection Kitsuné  femme spring/summer 2012:

Collection Kitsuné homme spring/summer 2012: