Movember 2014, le bilan !


Movember, c’est l’unique mois dans l’année où nous autorisons les hommes de notre entourage à porter la moustache. Nous avons même incité nos maris, compagnons, frères, cousins et amis à participer à ce mouvement qui soutient la lutte contre les cancers masculins.

movember santé masculine

Qu’est-ce que le Movember ?

Retour sur le mouvement qui a été porté par la gente masculine (mais pas que !) durant tout le mois de Novembre. Fondation Movember tient son nom de « Mo » pour « Moustache » et « vember » en référence au mois « November » . Son objectif est de récolter des dons pour la recherche contre le cancer de la prostate ou des testicules.

Pour cela, le mouvement Movember prône la moustache, et la moustache seulement ! Il faut donc raser barbe, barbichette, favoris et autres rouflaquettes. A ce jour, 4 millions de moustachus se sont prêtés au jeu dans le monde entier !

Les participants ont du s’inscrire sur le site movember pour devenir un vrai Mo Bro. Après quoi, ils ont eu pour mission de fédérer les troupes parmi leurs amis, leur famille…

En tant qu’Urban Girl nous avons également pu participer à ce mouvement en la qualité de Mo Sista. Notre contribution à nous consistait à répandre un message sur la santé masculine en partageant l’aventure Movember et en récoltant des dons pour la fondation.

A la fin du mois, Mo Bros et Mo Sistas ont pu contempler leurs efforts avec fierté et participer avec leurs amis à l’une des légendaires Gala Partés !

Un avis masculin sur le Movember

La rédac’ est allée à la rencontre de Thomas Cabibel, propriétaire du barbershop Le 20 Barbershop (à Lyon, dans le quartier de la Croix-Rousse) et Mo Bro, pour qu’il nous en dise un peu plus sur l’importance du mouvement et ce qu’implique de devenir un Mo Bro.

movember mo bro

Urbangirl : Bonjour Thomas ! Pourriez-vous résumer votre parcours et nous expliquer comment vous en êtes venu à monter votre barbershop à la Croix-Rousse ?

Thomas, du 20 Barbershop : Alors moi, j’ai débuté avec un CAP il y a une dizaine d’années chez un coiffeur homme/barbier qui était en Haute-Loire. J’ai ensuite décidé de venir à Lyon pour pratiquer mais j’ai vite pu constater que ce métier était un peu mort.

J’ai du travailler dans des salons de coiffures mixtes, mais je n’en oubliais pas pour autant mon projet de coiffeur homme/barbier, qui est une vraie passion à mes yeux. Au bout d’un certain temps je me suis ennuyé dans la coiffure femme et j’ai décidé de me lancer dans mon projet. Je m’y suis investis à 200% !

salon barbier movember

Urbangirl : Parlez-nous un peu de votre salon, de votre concept…

Thomas : J’ai décidé de créer un concept de salon avec une atmosphère épurée et chaleureuse et de la personnalité. On a donc opté pour l’esprit Canut avec le plafond à la française et le vieux parquet.

Je ne voulais pas créer une franchise mais un salon de quartier, faire partie des petits commerçants de la Croix-Rousse et avoir une vraie proximité avec ma clientèle. Le salon existe maintenant depuis plus d’un an et demi.

movember 20 barber

Urbangirl : Pourquoi avoir choisi le quartier de la Croix-Rousse  ?

Thomas : Pour moi, m’installer à la Croix-Rousse était une évidence. Tout d’abord ça faisait 5 ans que j’y travaillais. La Croix-Rousse c’est le petit village du Grand Lyon, où personne ne se prend la tête. On côtoie une clientèle entre 20 et 40 ans qui vient de partout : de Paris, du Sud et de l’étranger.

 
Urbangirl : Comment avez-vous connu le mouvement Movember ?

Thomas : Alors le mouvement Movember, je l’ai connu il y a à peu près 10 ans quand je faisais mon apprentissage. Mon patron m’expliquait que c’était un mouvement qui avait débuté il y a 20 ans en Australie et existait depuis 10 ans en France. Je me suis donc impliqué depuis mon apprentissage jusqu’à aujourd’hui dans cette cause

Elle me tient à cœur parce qu’il existe beaucoup d’associations qui soutiennent la recherche pour le cancer du sein mais aucune pour la santé masculine. Ils ont enfin lancé un mouvement pour les hommes, grâce au Movember. Tous les hommes peuvent y prendre part car il est simple. Au 1er novembre, il suffit de se faire une moustache, pour montrer son soutien à la lutte pour la recherche sur la santé masculine.
 
 

« … ils ont enfin lancé un mouvement pour les hommes, grâce au Movember »

 
 
Urbangirl : Vu que vous êtes un membre actif du Movember, est-ce que vous avez une équipe ?

Thomas : L’année dernière, on avait une association d’une trentaine de personnes, Lyon Moustache Movember, mais cette année on a tous été très pris par le boulot, du coup on l’a fait de notre côté. Mais notre association est toujours active !
 

Urbangirl : Comment faites-vous pour vous faire connaître ?

ThomasLes clients participent, mais le problème c’est que notre mouvement n’est pas très connu et cette année la communication n’a pas été très diffusée sur Lyon. Du coup, les gens s’intéressent quand ils viennent au salon mais ils ne connaissent pas forcément.

D’autant plus que la communication est plus axée sur Paris parce qu’il y a un gros soutien de la marque Eleven Paris. Nous, l’année dernière, on avait réussi avec des partenariats notamment avec Renault Trucks. On avait aussi organisé un événement dans des bars pour la clôture de l’événement au Flaningam et à l’Ayers, qui a permis de plus se faire connaître.

 
Urbangirl : Avez-vous rallié de nombreuses personnes à votre cause ?

Thomas : Quand j’ai débuté, les premières années où je faisais la moustache pour le Movember, les gens me regardaient en s’interrogeant, trouvaient ça bizarre mais maintenant ils connaissent, ils le repèrent et trouvent ça sympa. Depuis 10 ans, on a de plus en plus de monde et ça se remarque dans les dons. On avait récolté un peu plus de 2 000 € l’année dernière, alors que cette année on tournera entre 700 et 800 €.
 
 

« Il faut qu’on développe le mouvement à Lyon l’année prochaine ! »

 
 
Urbangirl : Une dernière question, quel serait votre bilan pour cette année?

Thomas : Cette année pour les dons il y a eu une grosse baisse, du fait du manque de communication pour les villes provinciales comme Lyon.

L’effet Movember regroupe pas mal de trentenaires, mais aussi des personnes âgées. Maintenant, ça fait vraiment 2 ans que la communication marche bien. Les gens nous voient comme un nouveau mouvement, donc ils s’intéressent à la cause. Même des fois des gens qui n’en ont jamais entendu parler s’y intéressent et au final ressortent avec une moustache.

Il faut qu’on développe le mouvement à Lyon l’année prochaine, en mettant les bouchées doubles dès le mois de juillet !

 
Urbangirl : Merci de nous avoir accordé de votre temps et bonne chance pour la suite !
 

Si vos hommes souhaitent se faire tailler la barbe, n’hésitez pas à contacter Thomas au :

Le 20 barber shop
 20 place de la croix rousse,
69004 Lyon, France
0426182600