Halte au gaspillage : la première épicerie sans emballage débarque à Bordeaux !


Située au 38 rue Sainte-Colombe, c’est dans le centre historique de Bordeaux qu’a ouvert La Recharge ce mardi 8 juillet. Son concept ? Elle est la première épicerie sans emballage jetable !

La Recharge Bordeaux sans emballages

« Nous jetons 5 fois plus d’emballages jetables qu’il y a 30 ans » , le point de départ de La Recharge

Officiellement lancé en avril 2014, le projet de La Recharge est né d’un constat pour le moins affligeant : nous jetons, en France, en moyenne 125 kg d’emballages ménagers par an et par personne. Un petit tour sur le site du Planetoscope illustre ce triste bilan.

Pourtant, difficile de réduire sa production de déchets quand chaque produit de notre quotidien est sur-emballé : biscuits, yaourts, farine, céréales… N’est il pourtant pas possible de consommer ses aliments sans le plastique et le carton qui les entourent ? C’est la question que se sont posée Guillaume Desanderval et Jules Rivetdeux jeunes auto-entrepreneurs écolos et amoureux de « la bonne bouffe » du terroir.

La Recharge lutte contre le suremballage

Aujourd’hui la seule façon de réduire ses emballages reste les distributeurs « en vrac » des rayons et magasins bio. Pourtant, là où les sacs en papier sont quand même de rigueur, on ne retrouve que très peu de produits, souvent de type céréaliers. Comme nous ne pouvons pas nous nourrir uniquement de flocons d’avoine, de lentilles et de cookies à la noix de coco bio (quoi que ?), nous sommes contraints d’acheter des produits souvent emballés 3 fois plus que nécessaire. C’est ce système que La Recharge a décidé de défier en créant une épicerie locale, où l’on ne retrouverait aucun emballage jetable.

La Recharge : des produits locaux de qualité et à la pesée

La Recharge sans emballages écologie

Le principe de La Recharge est simple : chaque client apporte ses propres contenants et les remplit selon la quantité dont il a besoin. Pour les plus tête en l’air, ou si vos courses sont plus conséquentes que prévues, des contenants réutilisables sont fournis en magasin. Et les produits frais, me direz vous ? Eh bien cette épicerie 3.0 a pensé à tout ! Les produits laitiers comme les yaourts sont vendus dans des contenants de verre, consignés et donc réutilisables ! Ceux-ci sont à ramener au magasin qui les transmet à ses petits producteurs pour qu’ils les remplissent de nouveau.

La Recharge petits producteurs

Des petits producteurs ? Oui, car en suivant ce concept écologique, les créateurs de La Recharge n’ont pas fait les choses à moitié. Pour minimiser le transport et les emballages qu’il requiert, l’épicerie s’est associée à une dizaine de producteurs de la région pour proposer à ses adeptes des produits locaux, de saison et surtout de qualité. Au total, elle se pare de 350 références sur 80m, de quoi vous faire oublier le supermarché !

Proposée sur une plateforme de financement participatif, le projet de La Recharge a atteint 119% de son budget en quelques mois et elle a également reçu le grand prix du jury du prix Pépite (pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat).

Un succès indéniable et mérité pour cette petite épicerie de quartier d’un nouveau genre !


Et vous, La Recharge ça vous tente ?